Le Garçon dans l’arbre

Un film de Arne Sucksdorff

Deuxième séance du focus Arne Sucksdorff, présentée par Pierre Eugène, maître de conférences 
à l’université de Picardie Jules Verne et 
membre du comité de rédaction des Cahiers du cinéma.

Göte, adolescent rebelle en conflit avec ses parents, fait les quatre cents coups avec Max et Manne, deux voyous plus âgés. Ils parcourent les routes de nuit et s’amusent à abattre des chevreuils dont ils vont ensuite revendre la viande. Göte s’intéresse peu au braconnage et veut avant tout vivre pleinement son amour de la nature. Un soir, les trois garçons sont repérés par un garde-chasse et doivent s’enfuir.

« Il ne suffit pas à Sucksdorff que le renard ou la loutre traversent le champ de sa caméra, il faut encore que ce soit de tel à tel point du cadre et par l’éclairage qui convient. Comment il y parvient ? J’avoue ne l’imaginer qu’imparfaitement, même après les explications qu’il nous donna à Cannes l’an dernier. C’est évidemment de toute façon le résultat d’un entêtement extraordinaire et d’une prodigieuse patience. Ses animaux ne sont ni attachés ni rabattus entre des grillages invisibles. Ils ne sont pas non plus apprivoisés, mais « familiarisés ». C’est-à-dire qu’en ayant repéré les passages et les habitacles, il a d’abord mis le temps qu’il fallait pour s’en approcher puis les habituer à sa présence. Cette opération préalable a pris de longs mois, après quoi les animaux l’ayant accepté dans leur univers naturel, il a pu les filmer sans les effrayer. »
André Bazin, France Observateur n°  269, 7  juillet 1955

 

Le film est précédé du court-métrage Un monde divisé (Arne Sucksdorff, 1948, 8′) :

Le film capture la dureté de la lutte pour l’existence entre hermines, renards, lièvres et hiboux dans le froid de la nuit d’hiver d’une forêt suédoise.

Partager cet article

Séances

Festival Scope : accès aux films| dimanche 14 mars 2021 - 18H00

Réserver

Invité

  • Pierre Eugène

Lieu

  • Festival Scope : accès aux films